Caisse de Pensions

graphic
Auguste-Cuenin 2
Case postale 1132
2900 Porrentruy 1
Tél: 032 465 94 40
Fax: 032 466 71 40
Mail: admin@cpju.ch

Communiqué de presse du 9 juin 2020

Rapport de gestion 2019 de la Caisse de pensions de la République et Canton du Jura

Il est à ce jour essentiel de rappeler qu’une caisse de pensions doit prendre en considération des paramètres techniques, en particulier d’ordre économique et démographique, sur une durée de 10 à 15 ans. Sur la période prise en considération, plusieurs cycles économiques se succèdent, lesquels influencent immanquablement les performances réalisées par les institutions de prévoyance. Les cycles économiques peuvent s’étirer sur des périodes plus ou moins longues, au cours desquelles des crises très soudaines et parfois sévères peuvent survenir, il s’agit souvent de problèmes conjoncturels auxquels il convient de faire face par une approche proactive à appliquer notamment lors de périodes plus clémentes. La situation de la Caisse de pensions de la République et Canton du Jura s’inscrit dans cet environnement économique et présente, ci-après, sa situation financière.  

Après une fin d’année 2018 difficile, l’année 2019 a été une année faste pour les performances des caisses de pensions en Suisse. La Caisse de pensions de la République et Canton du Jura a obtenu un rendement net de 11.64%, supérieur à la moyenne des caisses de pensions suisses qui se situe à 11.50%. Hormis les liquidités (taux d’intérêt négatifs), toutes les catégories de placement de la Caisse ont généré des rendements positifs. Trois principales allocations d’actifs composent la fortune de la Caisse, les actions, les obligations et l’immobilier. La Caisse a, par ailleurs, fait le choix d’investir dans deux nouvelles classes d’actifs : les actions non cotées et l’infrastructure après avoir décidé de se désinvestir progressivement des matières premières afin d’améliorer la durabilité de ses placements et finalement assurer une meilleure diversification de son portefeuille. La fortune nette de la Caisse s’élève à fin 2019, à CHF 1.4 milliard.

Ce très bon résultat a permis au Conseil de revoir les paramètres techniques de la Caisse, sans mettre à contribution les employeurs affiliés et les assurés. Parmi ces paramètres, le taux technique, qui sert à évaluer les engagements nécessaires au paiement des pensions actuelles et futures, est déterminant. Ainsi, le taux technique de la Caisse a été, une nouvelle fois, réduit de 2.25% à 2.00%. Une provision a été créée en prévision d’une baisse future de ce taux à 1.75%. Cette baisse a été principalement dictée par l’alignement du rendement espéré de la fortune de la Caisse à l’espérance de rendement actuelle qui évolue dans un environnement de taux d’intérêt négatifs. Une directive de la Commission de Haute Surveillance de la Prévoyance Professionnelle (CHS PP) a guidé également la réflexion du Conseil qui, sur la base de cette directive, a défini le taux d’intérêt technique plafond à 1.83%.

Cette nouvelle baisse du taux technique a, pour conséquence, l’augmentation des capitaux de prévoyance des pensionnés, ce qui représente un coût unique de l’ordre de CHF 60 millions. Ce coût a pu être absorbé, d’une part, par les rendements de la fortune, qui se sont élevés à CHF 146 mios en 2019, et, d’autre part, par l’utilisation de la provision existante de CHF 15 millions, créée, en prévision de la baisse du taux technique de 2.25% à 2.00%.

Les revenus réalisés ont également été attribués à la réserve de fluctuation de valeurs qui s’élève à CHF 161 millions au 31 décembre 2019, en augmentation de CHF 76 millions par rapport à l’exercice précédent. Cette réserve sert à lisser les fluctuations des résultats des caisses de pensions sur le moyen terme. Le total des engagements de la Caisse se monte à CHF 1,9 milliard ; CHF 873 millions représentent les avoirs des assurés, CHF 931 millions les engagements à l’égard des pensionnés et CHF 115 millions sont attribués à diverses provisions techniques. L’abaissement du taux technique permet à la Caisse de mieux se positionner face aux années à venir, dans la mesure où cette baisse réduit le besoin de rendement nécessaire au financement des engagements des pensionnés : 2.25% versus 1.75%.        

L’équilibre financier, mesuré par la comparaison de la fortune et des engagements, est fixé par le chemin de croissance. A fin 2019, cette comparaison, illustrée par le taux de couverture, s’élève à 64.3%, en progression de 0.6% par rapport à 2018. L’objectif légal de 75 % doit être atteint en 2030. Il faut ajouter la réserve de fluctuation de valeurs, autre définition de l’équilibre financier de la Caisse, pour obtenir un degré de couverture de 72.7%.

En tirant un parallèle avec les caisses privées, la comparaison du degré de couverture et du taux de couverture, laisse apparaître, par rapport à l’objectif fixé par le chemin de croissance à fin 2019, un surplus de couverture de 13% (72.7% versus 64.3%). Le résultat réalisé en 2019 a permis à la Caisse de pensions d’atteindre les objectifs fixés par le chemin de croissance et d’alimenter la réserve de fluctuation de valeurs de CHF 76 millions, de sorte que les avoirs des assurés ont pu être rémunérés au taux d’intérêt de 2.5%.

Comme évoqué en introduction, des crises peuvent affecter durement la santé financière des institutions de prévoyance. Alors que le début de l’année 2020 avait bien démarré, à mi-mars, la crise du coronavirus a bien entendu secoué fortement les marchés financiers et, par conséquent, la réserve de fluctuation de valeurs de la Caisse. Le creux a été atteint vers la deuxième moitié du mois de mars avec une performance négative de -11% pour se rétablir à -8% au 31 mars. A la fin du mois de mai, les résultats ont continué de s’améliorer et la performance se situe à – 3.6 %. La Caisse dispose de suffisamment de réserve pour faire face à cette performance négative.

Malgré les annonces des mesures des Etats et des banques centrales, la situation sanitaire et économique reste incertaine. C’est pourquoi le Conseil d’administration suit l’évolution des marchés de façon plus régulière, à un rythme hebdomadaire, afin de pouvoir réagir rapidement si nécessaire par un ajustement des placements. Toutefois, la stratégie n’est pas remise en cause et il s’agit surtout de garder la discipline et les perspectives à moyen et long terme de la Caisse.  

Pour plus de détails, le rapport de gestion 2019 peut être consulté dans son intégralité sur le site de la Caisse de pensions de la République et Canton du Jura à l’adresse suivante : http://www.cpju.ch/.

 

Personnes de contact :          Directeur, Emmanuel Koller, tél : 079 771 26 10 
                                               Président, Pascal Charmillot tél : 079 300 53 69

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.